FOLIA  LITTERARIA  ROMANICA

   
 
 

 

La genèse de la revue Folia Litteraria Romanica (FLR) remonte à la fin des années soixante-dix du XXe siècle. C’est en 1982, à l’initiative du professeur Kazimierz Kupisz, qu’est paru le premier bulletin scientifique de la Chaire de Philologie Romane de £ódŸ dans les cahiers universitaires Acta Universitatis Lodziensis dans la série Folia Litteraria. La vocation de la revue était de permettre aux romanisants de £ódŸ de publier leurs travaux scientifiques aussi bien que les actes de colloques organisés par la Chaire de Philologie Romane de l’Université de £ódŸ. Entre 1982 et 1997 sont parus neuf numéros, en général à caractère thématique.

 

En 2000, à l’initiative du professeur Zbigniew Naliwajek la revue FLR devint lhéritière de la série Folia Litteraria. Depuis cette date, la FLR est une revue interdisciplinaire se spécialisant particulièrement dans la publication d’études sur les littératures romanes, qui concernent la littérature du Moyen Âge jusqu’à l’époque contemporaine, mais aussi la réception moderne de l’Antiquité. La FLR privilégie le français comme langue de publication, mais certains volumes ont été rédigés dans une autre langue romane ou en polonais. La revue publie les travaux des chercheurs polonais et étrangers. Les études littéraires sont diversifiées au point de vue méthodologique et traitent de questions d’histoire littéraire, de théorie des genres, de stylistique ou de littérature comparée. Elles portent tantôt sur des auteurs choisis, sur les genres et les courants littéraires, tantôt sur des questions épistémologiques particulières en s’inscrivant alors dans l’histoire des idées. La FLR envisage d’étendre son champ d’intérêt et de publier des études concernant diverses branches de linguistique comme la lexicologie, la parémiologie, la sémantique, la différenciation diasystémique des langues ou la linguistique comparée.
 

Depuis quelques années la revue paraît à raison d’un volume par an. À partir de 2015 les numéros de la FLR sont consultables en libre accès sur la plateforme de l’Université de £ódŸ. En 2015, la FLR a été inscrite sur la liste des revues classées par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (liste B) avec une valeur de 6 points.